Première réunion du Comité de Pilotage du Programme sur l’amélioration de l’accès des populations autochtones à la protection sociale

Prélude au lancement le 24 février 2020 à Sibiti, Lékoumou, du programme conjoint de protection sociale au profit des populations autochtones dans le cadre du Fonds pour l’atteinte des Objectifs du développement Durable (ODD), il s’est tenue ce 19 février 2020 la première réunion du Comité de Pilotage (COPIL) dudit programme.

Coprésidée par madame le Ministre des Affaires sociales et de l’Action Humanitaire et le Représentant du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), cette réunion a permis aux membres venus de l’administration publique, de la société civile, du secteur privé et du système des Nations Unies ainsi que de l’AFD d’échanger sur le document synthèse du projet, d’adopter les termes de référence (TDR) du COPIL et d’examiner et d’adopter la feuille de route.

Les deux coprésidents à savoir Antoinette DINGA-DZONDO et Jean-Martin BAUER se sont tour à tour exprimés sur la genèse du programme ainsi que sur les éléments ayant conduit au choix du département de la Lékoumou pour sa mise en œuvre. Ils ont également insisté sur l’exigence faite par le Fonds des ODD pour la présentation des résultats probants après six (6) mois d’exécution du projet. La réalisation de cette exigence nécessite l’implication de tous les acteurs concernés ont-ils souligné.

Du COPIL, il est à retenir qu’il est chargé d’assurer l’orientation politique et stratégique pour la mise en œuvre du programme. La présidence dudit Comité est assurée par le MASAH, la vice-présidence par le Coordinateur du système de Nations Unies ou son représentant. Quant au secrétariat, il est assuré par le ministère en charge de la Promotion des populations autochtones. Le COPIL se réunit trois fois par an sur convocation de son président.

Le programme conjoint sur l’amélioration de l’accès des populations autochtones et vulnérables à la protection sociale a pour objectifs : d’assurer un meilleur accès des populations autochtones aux services sociaux de base, de contribuer à l’application des lois et textes garantissant les droits des populations autochtones et de réaliser les objectifs de développement durable n°1, 2, 3, 4, 5, 8 et 10.

Enfin, le programme conjoint d’amélioration de l’accès des populations autochtones à la protection sociale vient renforcer le programme du Gouvernement sur l’amélioration de la qualité de vie des populations autochtones. Il sera mis en œuvre conjointement par le Gouvernement de la République du Congo et trois Agences du système de Nations Unies au Congo (OMS, UNICEF et PAM) pendant deux ans dans le département de la Lékoumou.