Les textes d’application du mécanisme humanitaire attendus en 2021

Avec l’appui du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le Congo devient le premier pays de la sous-région à s’être doté du système standardisé et intégré de gestion des situations humanitaires. Il ne reste plus que des textes d’application pour opérationnaliser le mécanisme.

Le mécanisme humanitaire que le pays vient de se doter, et réceptionné par le Premier ministre, Clément Mouamba, obéit à la nécessité de combler les faiblesses relevées dans le dispositif d’organisation de secours, d’améliorer la coordination des crises aux niveaux national, départemental et communal, en raison du caractère transversal et multisectoriel de la gestion de l’humanitaire, d’établir de meilleures synergies d’actions et de réponses avant, pendant et après la survenue d’une situation humanitaire d’urgence en vue de mettre à  disposition de la population victime des solutions durables, a expliqué la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo.

« Le Conseil national de l’Action humanitaire, le Comité national des opérations humanitaires et leurs dénombrements aux niveaux déconcentrés et décentralisés, l’Equipe de préparation et de réponses aux situations humanitaires d’urgence et la mission humanitaire intégrée sont autant d’organes qui, dès leur mise en place, auront la charge de la gestion des situations humanitaires d’urgence dans le pays », a indiqué la ministre.

Pour sa part, le représentant du HCR, Cyr Modeste Kouame, a évoqué la nécessité de l’adoption et la publication des textes d’application qui faciliteront la mise en œuvre du mécanisme humanitaire encore que pour une meilleure appropriation dudit mécanisme, les urgentistes ont déjà été formés dans les douze départements du pays, afin d’être aux avant-postes des interventions humanitaires.

Au regard des inondations, sans précédent, en cours dans les départements des Plateaux, de la Cuvette, Sangha et Likouala ainsi que des tornades ayant durement éprouvées la population de Boundji (Cuvette), de Mayama (Pool), les textes d’application du mécanisme humanitaire ne devraient pas se faire attendre longtemps. Même si le gouvernement et ses partenaires apportent déjà des réponses aux catastrophes ici évoquées pour soulager ladite population.