Le secteur privé appelé a contribuer à l’amélioration de la situation de l’enfant

En séjour au Congo, la chanteuse sud-africaine Yvonne Chaka Chaka, Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef a été reçue cette matinée en audience par la Ministre des affaires Sociales et de l’Action Humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo. Cette rencontre s’est déroulée en présence de la Représentante de l’Unicef au Congo Micaela Marques de Sousa. Les questions du bien-être des enfants étaient au centre de cet entretien entre les deux personnalités.

L’ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef est venue présentée à la ministre en charge des affaires sociales l’objet de sa mission au Congo. Cette visite de cinq jours a pour unique objectif la mobilisation du secteur privé congolais afin qu’il contribue à l’amélioration de la situation de l’enfant.

En effet, Yvonne Chaka Chaka est au Congo pour impulser une nouvelle dynamique dans le cadre de la gestion des questions de l’enfance à travers l’implication du secteur privé et de la société civile. Pour elle, le secteur privé qui joue un rôle important dans le développement du pays doit investir dans les secteurs contribuant au bien-être des enfants comme la santé, l’éducation et la protection. Enfin, toujours selon l’Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef, les questions relatives à l’enfance ne doivent plus être l’apanage des seuls gouvernants.

Pour madame Antoinette Dinga-Dzondo, si des nombreux efforts ont déjà été fournis par le gouvernement congolais sur le plan législatif et juridique ainsi que dans la mise en place des mécanismes avec des partenaires pour la gestion efficace de la situation de l’enfant, les défis quant à eux demeurent encore nombreux. Des efforts doivent conjuguer par tous pour améliorer la situation de l’enfant au Congo et l’atteinte des Objectifs pour le Développement Durable (ODD). Ainsi, La Ministre a déclaré que son département était prêt à travailler avec tous les partenaires possibles.

La célébration en novembre prochaine du 30ème anniversaire de la Convention relative aux Droits des Enfants (CDE) a figuré aussi au menu de cet entretien ; à ce propos, la Représentante de l’Unicef au Congo a présenté la série d’activités déjà lancées par son organisation et le gouvernement depuis l’année dernière dans le cadre de cette célébration. Cette dernière sera l’occasion pour les parties prenantes de faire l’évaluation de la mise en œuvre de la CDE au Congo.

Le séjour d’Yvonne Chaka Chaka se poursuivra sa visite à Pointe-Noire où elle s’entretiendra avec le secteur privé de la capitale économique. Rappelons que c’est depuis 2005 que la chanteuse sud-africaine, qui dispose d’une fondation dénommée Fondation Princesse de l’Afrique, a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef.