Le projet Telema désormais sur les rails

Le Ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire, Madame Antoinette DINGA DZONDO a procédé au lancement ce jeudi 23 janvier 2020 à Brazzaville, du projet d’appui à l’inclusion productive des populations vulnérables en République du Congo intitulé projet TELEMA.

Ce projet qui vise, entre autres, à restructurer le travail social et faire émerger une nouvelle approche pour accompagner les populations vulnérables vers une autonomisation durable sera mis en œuvre pendant une durée de 52 mois par le Ministère des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire (MASAH) dans les départements de Brazzaville, Pointe-Noire et du Pool.

De manière spécifique, le projet TELEMA poursuit les objectifs suivants :

  • Renforcer durablement les capacités du MASAH au niveau central comme au niveau déconcentré pour contribuer à la réalisation des ambitions du MASAH et créer les conditions de la pérennisation des acquis du programme.
  • Expérimenter, graduellement dans 21 circonscriptions d’action sociale des dispositifs permettant d’accompagner durablement des personnes vulnérables vers l’emploi ou l’auto-emploi.
  • Permettre la mise en place et l’ancrage du Système National d’Information de l’Action Sociale (SNIAS) en installant des modalités de collecte et d’exploitation des données d’action sociale suffisamment adaptées à l’organisation et au fonctionnement du MASAH.

Les cibles du projet Telema sont les jeunes dont l’âge varie entre 16 à 29 ans, les adultes vulnérables de 30 ans et plus, diplômés sans emploi, au chômage, en situation de handicap ou non, qui sont en capacité d’exercer une activité génératrice de revenus ou de poursuivre une formation en vue de leur insertion professionnelle et sociale.

S’exprimant à cette occasion, la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire. Antoinette Dinga-Ndzondo a souligné que ce projet est appelé à exister avec d’autres de même nature visant à offrir à la population un socle de protection sociale non contributive. Allusion faite, entre autres, au projet Lisungi qui suit normalement son cours, notamment à l’intérieur du pays.

Le projet TELEMA bénéficie, dans le cadre du 2ème Contrat Désendettement Développement (CDD), d’un financement de l’Agence Française de Développement (AFD) de 10 millions d’euros soit 6,5 milliards FCFA et de l’assistance technique d’Expertise France pour sa mise en œuvre.

François BARATEAU, Ambassadeur de France en République du Congo dont le pays a financé ledit projet, a promis que sont pays continuerait d’appuyer le Congo dans ses efforts à sortir de la pauvreté.