Le Congo-Brazzaville signe un accord avec le HCR sur les déplacés dans le Pool

Le Congo est le tout premier pays de la sous-région à avoir paraphé un tel document avec le HCR, qui doit également renforcer ses interventions en faveur des réfugiés. Cet accord est une avancée historique en matière d’assistance aux réfugiés et aux déplacés internes victimes des catastrophes, selon Cyr Modeste Kouamé, représentant de l’agence onusienne dans le pays.

« On parle toujours des réfugiés et demandeurs d’asile ici en République du Congo,explique-t-il. Mais cet accord va au-delà. Il parlera maintenant des déplacés internes et des apatrides. Le HCR mettra en place désormais, en coordination avec le ministère des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, une équipe d’intervention sur les urgences humanitaires ».

Sinistrés

La ministre en charge de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, qui a paraphé le document, est plus que ravie. « Nous espérons que nous allons aussi prendre à bras-le-corps la question des sinistrés du fait des catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme », a-t-elle déclaré.

Outre la situation des 138 000 déplacés dans le Pool du fait des violences, le département de la Likouala au nord du Congo a enregistré ces dernières semaines plus de 4 000 sinistrés à cause des pluies diluviennes qui s’abattent dans cette zone.