Lancement du programme d’assistance alimentaire pour la création des actifs dans le département du Pool

Madame Antoinette Dinga Dzondo, Ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire a lancé le 23 octobre 2018 le programme d’assistance alimentaire pour la création des actifs (3A) dans district de Mindouli.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Congo, Todd Haskell, du Représentant du PAM au Congo, Jean-Martin Bauer, du Directeur de Mission de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) en République Démocratique du Congo (RDC) et du  bureau régional de l’Afrique Centrale M. Paul Sabatine,  du Préfet du département du Pool Georges Kilébé et des autorités Sous-préfectorales.

Ce programme initié par le PAM et financé par le gouvernement américain, à hauteur de 1. 700 000 000 F CFA, va renforcer les moyens d’existence des populations du Pool. Il va contribuer à la réalisation de travaux d’entraide communautaire, notamment le dégagement des pistes rurales envahies par la végétation, ou la réhabilitation des étangs piscicoles abandonnés au plus fort de la crise. Il permettra également  d’améliorer l’accès au marché dans les zones enclavées et de relancer la production agricole.

Ce programme d’assistance alimentaire pour la création des actifs (3A) va durer 6 mois et prendra en charge 21 000 personnes. Il vise donc à répondre aux besoins alimentaires immédiats des personnes les plus touchées par l’insécurité alimentaire par des transferts monétaires, des bons ou des denrées alimentaires, et à améliorer leur sécurité et leur résilience à long terme. «  Les personnes reçoivent des transferts monétaires ou alimentaires pour répondre à leurs besoins alimentaires immédiats, tandis qu’elles construisent ou renforcent des actifs, tels que  la construction d’une route ou la réhabilitation de terres dégradées, qui améliore leurs moyens de subsistance » a expliqué simplement  le Représentant du PAM au Congo.

« Ce type d’assistance humanitaire n’est possible que grâce aux efforts de paix des parties en conflit dans le Pool. Les Etats-Unis seront toujours aux côtés de la communauté internationale et du gouvernement congolais pour accompagner cette population, et nous comptons  sur la franche collaboration de nos partenaires tel que le PAM » a dit Todd Haskell lors de la cérémonie de lancement dudit programme.

Les activités dudit programme ont débuté par la mise en oeuvre du projet de  réhabilitation d’une piste rurale de 7km reliant le village enclavé de Moukonkoto à la route nationale N1 au niveau du village Missié-Missié, non loin de Mindouli. Une fois achevée, cette piste permettra aux producteurs maraîchers et de légumineuse de Monkonkoto d’accéder directement à la route nationale et d’éviter un détour d’une trentaine de kilomètres dans des conditions difficiles. La piste permettra également aux camionnettes d’accéder directement à la zone et de faciliter l’évacuation des produits agricoles vers le marché à partir de 8 villages auparavant enclavés.

“Ce que nous faisons maintenant, c’est ce qu’on appelle le relèvement, la réhabilitation des moyens de vie. C’est un peuple agricole et ces produits ne sont pas seulement pour eux, c’est pour être vendu et la route est nécessaire”,a indiqué le Ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire. « L’ouverture de cette piste agricole va nous permettre d’accéder facilement  à la route nationale N1 pour faire écouler nos produits viviers et se rendre au centre de santé. La route nous  redonne la joie de vivre.  Nous allons avoir accès  à toute cette communication que permet la RN1  Hier, il nous fallait 5 heures de temps pour partir de Mounkonkoto jusqu’à Missié-Missié, Mais aujourd’hui, c’est une heure seulement». Ce message, d’une femme du village Mounkokoto, a été transmis aux autorités présentes à la cérémonie par le Représentant d’Acted au Congo, Manuel Galéa.

C’est avec le soutien du PAM,et l’expertise du Ministère de l’équipement et de l’entretien routier que ACTED réhabilite cette route selon l’approche de creation d’actifs productifs (3A) et à haute intensité de main d’oeuvre. Soixante quatre (64) personnes de l’axe Kikouangou-Missié-Missié, selectionnés après une enquête de vulnérabilité, participent depuis le 15 octobre 2018 à l’ouverture de cette piste agricole. Près de 2km de piste ont été débroussaillés, désherbés et dessouchés depuis Missié-Missié. Madame Antoinette Dinga Dzondo, Ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire a pu parcourir une grande partie à pied.

Pour mémoire, le Gouvernement américain était le premier à répondre à l’appel lance en juillet 2017 dans le cadre de l’aide humanitaire d’urgence.