Formation sur la gestion du stress lié à la covid-19

Psychologues, éducateurs, assistants sociaux suivent une formation à Brazzaville sur le stress causé par la pandémie qui devient un problème de santé publique.

« La peur, la rumeur, la psychose, la panique en contexte de covid-19 ont des implications graves sur la population », a souligné le directeur général des Affaires sociales, Christian Mabiala à l’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement des capacités des membres de l’équipe trauma counseling et des directeurs des écoles spécialisées le 16 décembre dans la capitale.

La formation organisée par le ministère des Affaires sociales et de l’Action humanitaire avec l’appui du système des Nations unies, notamment l’Unicef, a pour objectif d’apporter un soutien psychosocial à ceux qui sont affectés par le stress qu’engendre la covid-19 en milieu scolaire en l’occurrence.

Au Congo comme ailleurs dans le monde, le trauma covid-19 a créé un bouleversement profond dans le système éducatif. La peur de cette maladie a généré d’autres stratégies éducatives : l’école à domicile, les cours alternatifs, la limitation du nombre des élèves par salle de classe, etc. les élèves, les enseignants et les parents se sont s’adaptés à la nouvelle école post-covid-19.

Après cette formation, les formateurs vont effectuer des descentes dans les établissements scolaires spécialisés pour des campagnes de sensibilisation. Le but étant de permettre de mieux gérer le stress lié à la pandémie dont les conséquences bouleversent la dynamique de la personnalité.