Dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus l’AFD fait un don de 368 millions au MASAH

La ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo, a reçu, le 20 avril à Brazzaville, des mains de l’ambassadeur de France, François Barateau, en présence de la ministre en charge de la santé, Jacqueline Lydia Mikolo, un échantillon des kits alimentaires qui profiteront à environ 5000 personnes vulnérables et des équipements de sensibilisation de la population sur le Covid-19.

Le gouvernement congolais avait sollicité et obtenu de l’Agence Française de Développement (AFD) de réorienter les fonds destinés au projet « Telema » à la prise en charge des personnes vulnérables dans le cadre de la riposte humanitaire au Covid-19. Le montant de l’aide octroyée par l’AFD au MASAH est de 368 millions de francs CFA. Les fonds alloués dans le cadre de la communication et mobilisation sociale ont permis au Ministère en charge des affaires sociales d’élaborer une stratégie et un plan d’action dans le but de sensibiliser les populations sur les gestes barrières et le confinement.

 Sur l’origine de cette aide, la ministre en charge des Affaires sociales explique « Nous ne pouvons plus exécuter les activités prévues dans le cadre du projet Telema à cause de cette pandémie. Nous avons donc souhaité utiliser ces fonds en faveur des personnes vulnérables notamment dans les hospices et les orphelinats pour leur permettre de mieux passer le confinement. »

L’aide remise par la France est composée d’une part du kit alimentaire constitué, entre autres, de 2000 sacs de riz, 1200 cartons de poisson salé, du sucre, de l’huile, des boites de conserve et de d’autre part des équipements de mobilisation sociale pour sensibiliser les populations sur le respect des gestes barrières afin de briser la chaine de contamination du Covid-19. A cela il faut ajouter un kit d’hygiène et de protection composé des masques, des dispositifs de lavement de main, des savons liquides et des thermo flashs.

Ces supports seront répartis dans toutes les 113 circonscriptions d’actions sociales repartis dans les douze départements du pays. Toutefois, compte tenu de l’ampleur de la pandémie, Brazzaville et Pointe-Noire bénéficieront d’un lot plus important que les autres départements. Les kits alimentaires seront, quant à eux, distribués dans les départements de Brazzaville, de Pointe-Noire et du Pool tandis que les kits de sensibilisation concernent les douze départements du pays.

« Les équipes des mobilisateurs seront composées des agents sociaux (400) et des crieurs grands publics (250), crieurs recrutés selon des critères bien définis (…). Le travail des mobilisateurs va consister au placement des banderoles, à l’affichage, à la distribution des flyers et l’explication à l’application des sept gestes barrières et du respect du confinement, » a expliqué le directeur général des affaires sociales, Roch Christian Mabiala.

« La France est animée par un élan de solidarité vis-à-vis du Congo dans la mise en œuvre du plan de riposte au Covid-19 », a indiqué l’ambassadeur de France au Congo s’exprimant sur ce don financé par l’Agence française de développement. Le diplomate français a par ailleurs annoncé un appui de 200 millions de FCFA au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville en vue de permettre à la structure d’améliorer les conditions de prise en charge du Covid-19.

La ministre en charge de la Santé, Jacqueline Lydia Mikolo, a salué l’appui de la France dans la résolution d’un certain nombre de problèmes liés à la prise en charge de la pandémie. Avant de déclarer que les agents sociaux disposent maintenant des outils nécessaires pour sensibiliser l’ensemble des congolais sur la pandémie du Covid-19.