Covid-19 : le gouvernement assiste les personnes vulnérables et les étudiants

La ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo, a remis le 6 et 7 avril à Brazzaville des vivres aux personnes démunies et aux étudiants résidant dans les cinq campus de l’université Marien-Ngouabi.

L’initiative vise à assurer l’accompagnement des couches sociales fragiles en cette période de confinement qui est une des mesures édictées par le président de la République afin d’éviter la propagation de la pandémie à coronavirus (Covid-19).

Par ailleurs, bien avant l’entrée en vigueur du confinement, les étudiants résidant dans les campus universitaires, à l’image des autres Brazzavillois, ont quitté la capitale. En date du 7 avril, l’on dénombrait environ 760 étudiants confinés dans les cinq campus de l’université Marien-Ngouabi.

La ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire a remis des vivres à ces derniers, ainsi que les gels hydro-alcooliques et bien d’autres intrants hygiéniques. « Nous sommes satisfaits de cet élan de solidarité que le gouvernement affiche vis-à-vis des étudiants », a déclaré l’étudiante Dellau Thystère Vani, du campus de l’Ecole normale supérieure dit « La forêt ».

Face aux étudiants, la ministre Antoinette Dinga-Dzondo a insisté sur le respect des mesures barrières. « Il ne faut pas prendre à la légère cette pandémie qui est une menace pour la santé au plan mondial. Le gouvernement est avec vous, à votre tour respectez les mesures édictées pour éviter la propagation du Covid-19 », a-t-elle dit.

Un jour plus tôt, la ministre a effectué le même geste en faveur des structures d’accueil et d’hébergement des enfants vulnérables et les hospices des personnes de troisième âge. Au nom de tous les bénéficiaires, Monsieur Joseph Bikié-Likibi, président du Réseau des Intervenants sur le Phénomène des Enfants en Rupture (REIPER) a remercié le gouvernement pour cette assistance en ces moments de confinement et assure que l’assistance sera utilisée à bon escient.

Outre Brazzaville, ce don du gouvernement, composé de vivres et des non vivre a concerné aussi les orphelinats, les hospices des personnes du troisième âge et d’autres centres d’accueil des personnes vulnérables de Pointe-Noire et Dolisie.

Cette occasion a permis à Madame Antoinette Dinga -Dzondo de présenter aux médias présents, les différentes activités que le Ministère en charge des affaires sociales va mener pour soulager les populations vulnérables dans les prochains jours.