Coronavirus : assistance alimentaire à la force publique et aux établissements de santé

Dans le but d’accompagnement des services qui sont en première ligne de la lutte contre le coronavirus, le ministère des Affaires sociale et de l’Action humanitaire a offert des vivres à la gendarmerie, aux forces armées congolaise (Fac), à la police nationale ainsi qu’aux hôpitaux de Brazzaville.

La distribution des produits par la ministre Antoinette Dinga-Dzondo, en personne, s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des services qui travaillent nuit et jour pour faire observer et appliquer les mesures gouvernementales de la lutte contre la pandémie du coronavirus. C’est également une manière de débuter la redistribution des différentes vivres reçues par l’Etat Congolais.

Au total, dix bœufs, mille cinq cent packs d’eau minérale, neuf sacs de sel, quatre cent vingt litres d’huile, vingt-cinq sacs de riz, treize cartons de javel puis treize autres cartons de détergents ont été partagés, respectivement au quartier général de la Gendarmerie Nationale, à la direction générale de la police, à la direction centrale du commissariat des Forces Armées Congolaises et à l’hôpital central des Armées Pierre Mobengo.

Les différents bénéficiaires ont signifié que ces dons permettront, tant soit peu, de nourrir et booster l’esprit de leurs collaborateurs. « Nous sommes en première ligne avec tous les risques possibles. Les contraintes du soutien logistique et alimentaire s’imposent évidemment à nous. Ceci n’est pas seulement un geste, mais une solution ainsi, nous vous remercions pleinement puisque ce don ira droit dans nos chambres froides », a indiqué le colonel Bellarmin Ndongui de la gendarmerie nationale.

Au nom de la direction générale de la police, le colonel Didace Yobi a abondé dans le même sens que son collègue de la gendarmerie pour rappeler que ce don est une manière de renforcer la logistique de la force publique dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

Le plus grand lot de ces vivres a été remis au ministère en charge de la Santé où après réception, la ministre Jacqueline Lydia Mikolo, accompagnée d’Antoinette Dinga-Dzondo a, effectué la distribution selon les hôpitaux retenus.

« Cette fois ci, on ne pense pas seulement aux malades, mais aussi et surtout aux personnels de santé qui travaillent tous les jours. Ces colis sont destinés à la nutrition des agents, puisque tous les sites de prise en charge assurent la nutrition du personnel, merci beaucoup à madame la ministre » a expliqué Jacqueline Lydia Mikolo.

A en croire Antoinette Dinga-Dzondo, le Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville a, en dehors de l’huile, du riz, du savon, du sel, des détergents et de l’eau ; bénéficié deux bœufs. Les hôpitaux de Makelékelé, Bacongo, Mfilou, Talangaï et Blanche Gomez ont reçu un bœuf chacun ainsi que d’autres vivres.

Notons que les mêmes lots des vivres ont été offerts aux enfants vivant dans les structures publiques de prises en charge des démunis.