Action humanitaire: l’UE annonce une mission d’évaluation dans le Pool

Le nouvel ambassadeur européenn au Congo, Raul Mateus Paula, a donné l’information à la ministre en charge des Affaires sociales, Antoinette Dinga-Dzondo, le 27 septembre à Brazzaville, à l’issue d’une audience.

Basée en République démocratique du Congo mais couvrant également la République du Congo, l’agence humanitaire Echo entreprendra sous peu une mission d’évaluation dans le département du Pool avec le Programme alimentaire mondial. En effet, anciennement connue sous le nom d’Office humanitaire de la Communauté européenne, puis du Service de l’aide humanitaire et de la protection civile, l’agence Echo est le service de la Commission européenne chargé de l’aide humanitaire et de la protection civile à l’échelle internationale.

Depuis l’éclatement du conflit armé dans le Pool, l’Union européenne (UE) a déjà apporté deux fois l’aide humanitaire aux personnes déplacées. La dernière enveloppe était évaluée à cinq cent mille euros, soit plus de trois cents millions FCFA. « C’est une première rencontre, nous allons donc approfondir ces échanges, faire des visites de terrain, c’est ce que nous avons convenu avec la ministre. C’est notre volonté, la ministre joue un rôle extrêmement important. Je sais qu’elle est très active, c’était pour moi très important de l’écouter et voire avec d’autres partenaires, notamment les Nations unies, le Haut-commissariat à la réinsertion des ex-combattants avant d’intégrer nos activités dans le cadre des stratégies nationales », a expliqué Raul Mateus Paula à la presse.

Les deux personnalités ont, en outre, évoqué des sujets communs liés aux secteurs sociaux de base tels que la santé, l’éducation et bien d’autres. Selon le diplomate européen, même si son institution n’intervient pas dans un secteur direct au Congo, elle a quand même des possibilités d’y intervenir. « D’ailleurs nous le faisons à travers des volets comme l’appui à la société civile où il y a un programme de dix millions d’euros en cours, les différents volets de soutien à la population. Il y a un nouveau programme qui va démarrer, donc c’est très important d’être un peu à l’écoute, de discuter des priorités d’intervention dans le département du Pool, parce que nous allons aussi soutenir les volets agricoles comme le soutien à la filière maïs », a poursuivi Raul Mateus Paula.

Notons que les relations entre la République du Congo et l’UE s’appuient sur plusieurs volets : politique, économique, commercial et humanitaire. Les actions d’aide humanitaire financées par l’UE sont mises en œuvre par des organisations non gouvernementales, des agences spécialisées des États membres, les organisations de la Croix- Rouge et par les agences des Nations unies. Des subventions individuelles sont attribuées sur la base de critères tels que la capacité financière et technique, la disponibilité et l’expérience ainsi que les résultats des interventions déjà entreprises dans le passé.