Sept mille ménages bénéficient des transferts monétaires via mobile money

Le programme d’assistance alimentaire par transfert monétaire aux ménages de Brazzaville en situation de vulnérabilité suite à la pandémie du coronavirus (Covid-19) a été lancé le 13 mai.

La cérémonie s’est déroulée en présence d’Antoinette Dinga-Dzondo, ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Chris Mburu, coordonnateur résident du système des Nations unies, Jean-Martin Bauer représentant du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Maleye Diop représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)  et de quelques ménages bénéficiaires des fonds.

« Que Dieu bénisse les donateurs. Je suis très content », s’est réjoui un bénéficiaire. Cette aide appuyée par le PAM et le PNUD à hauteur de quatre cent cinquante millions F CFA, vise à atténuer les effets sociaux des conséquences du confinement en permettant un accès à une alimentation saine et nutritive. Environ trente-quatre mille personnes vivant dans cinq arrondissements de Brazzaville (Makelékelé, Djiri, Talangaï, Madibou et Mfilou) sont concernées par ces transferts monétaires.

« Nous accompagnons le gouvernement. Nous faisons des transferts monétaires au Congo depuis 2016. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Le Covid-19 entraîne plusieurs conséquences sur le plan économique et social, mais aussi sanitaire, car le nombre de personnes en situation de vulnérabilité alimentaire est passé de 150.000 à 300. 000 dans les grands centres urbains. A cause du coronavirus, nous avons décidé de procéder par les transferts électroniques pour éviter beaucoup de contact », a signifié Jean-Martin Bauer.

Selon un communiqué de presse  du PAM, ces différents transferts monétaires faciliteront aux ménages vulnérables l’achat de denrées alimentaires (farine de manioc, riz, sucre, sel, haricot, etc) via le système Airtel Money. « Des produits d’hygiène sont également inclus dans le panier des produits pour permettre aux ménages d’appliquer les gestes de prévention essentiels contre le COVID19 », indique le document.

Le ministre Antoinette Dinga-Dzondo a fait savoir que « … cette solidarité s’exprime par la mise à disposition des personnes n’ayant pas des moyens, les possibilités de disposer de la nourriture. Après un travail laborieux du PAM, du PNUD et du système des Nations unies d’identification des ménages à partir de notre base de données, nous commençons aujourd’hui des transferts monétaires sous forme d’aliment. Nous travaillons en complémentarité avec ces institutions car, là où le PAM passe, le gouvernement ne passera plus ».

Notons que pour faciliter la distribution, les responsables des ménages identités décident soit de garder l’argent dans sa version électronique soit de se présenter dans l’une des boutiques retenues par le programme afin de récupérer les produits alimentaires correspondant au montant alloué à un ménage. La somme d’argent dépend du nombre des personnes vivant dans le ménage.

Louzolo amour-OPH vient en aide aux personnes démunies

L’association Louzolo amour-OPH a fait le 13 mai à Brazzaville, un don de produits alimentaires d’une valeur de deux millions cinq cent trente-cinq mille francs CFA au gouvernement dans le cadre de la riposte au coronavirus (Covid-19).

L’aide de cette association religieuse a été réceptionnée par la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo.

« Au nom du gouvernement et surtout au nom du chef de l’Etat qui a lancé cet appel, je vous remercie sincèrement pour ce geste qui vient d’une confession religieuse. C’est pour une première fois, d’habitude, c’est à nous qu’on demande de donner mais vous avez créé la différence.  C’est un geste fort et tout ce que vous avez donné sera remis à la population vulnérable et vous aurez le rapport de distribution de ce don », a-t-elle déclaré.

Ce don est constitué des vivres notamment les produits alimentaires dont soixante sacs de riz, quinze bidons d’huile de 25 litres, trente-cinq cartons de poissons salés, huit filets d’oignon, deux sacs de sel, dix cartons de tomates, onze cartons de boîtes de conserve et vingt cartons de spaghettis.

Cette assistance est une réponse à l’appel des autorités publiques en vue de lutter contre la pandémie du Covid-19, a-t-on appris des responsables de Louzolo amour-OPH.

« En réponse aux très hautes instructions de monsieur le président de la République et sur instruction de papa Guy Emile Loufoua Cetikouabo, grand Me de l’OPH, président fondateur de l’association Louzolo amour-OPH, nous avons le plaisir de vous apporter la contribution de ladite association destinée aux personnes démunies », a expliqué Bikindou Bissombolo Jean Pierre, délégué permanent à l’association Louzolo amour-OPH.

Le port autonome de Brazzaville apporte l’assistance alimentaire aux populations vulnérables

Le port autonome de Brazzaville et ports secondaires a offert, le 9 mai à Brazzaville, des vivres aux populations vulnérables, à travers le ministère des Affaires sociales et de l’action humanitaire.

Le  don, qui est essentiellement composé des produits alimentaires, notamment cent cinquante sacs de riz, cinquante bidons d’huille, deux cents packs d’eau, dix sacs de sucre et dix sacs de sel, a été reçu par le directeur de cabinet du ministre des Affaires sociales, Christian Abokendza. C’est le directeur du port autonomes et ports secondaires, Pierre Bossoto qui a représenté sa structure. Cette donation s’inscrit dans le cadre du renforcement du  Fonds national de solidarité relatif à la lutte contre le coronavirus (Covid-19).

 Destinés aux personnes vulnérables,  ces produits qui seront distribués dans les prochains jours, permettront aux bénéficaires de répondre tant soit peu, aux problèmes de  nutrition, en cette période de confinement .

« Ce don est représenté beaucoup pour nous d’autant plus que les défis sont énormes puisque nombreux de nos compatriotes n’ont plus la possibilité de réaliser leurs activités et ils se retrouvent dans une détresse extrême et comptent beaucoup sur l’élan de solidarité du gouvernement. Mais pour que cet élan s’exprime normalement, il faut que les partenaires apportent ce qu’ils possèdent  » a déclaré Christian Abokendza.

Il a, par la même occasion, rassuré  les donateurs que ces produits arriveront bien à destination. « Vous avez bien compris l’appel du gouvernement et nous vous disons merci. Rassurez-vous que ce don va réellement arriver aux mains des bénéficiaires, d’ailleurs nous vous transmettons le rapport de distribution ».

Selon ce dernier,  cette donation  est la réponse des agents de sa structure à l’appel à la solidarité lancé le chef de l’Etat. « En reconnaissance de ce que l’Etat fait pour le port autonome de Brazzaville et les ports secondaires;  et en réponse à l’appel du chef de l’Etat, nous avons voulu s’associer à la communauté nationale pour apporter ce don au nom de tous les travailleurs », a expliqué Pierre Bossoto.

Okiessi et Topshine apportent une assistance aux personnes vulnérables

La ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo a réceptionné, le 7 mai des dons de vivres de la part d’Okiessi et de la société Topshine.

Cette assistance est la contribution de ces deux structures au Fonds national de solidarité mis en place dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (Covid-19).

Les responsables de NG Entreprise qui produit de l’eau minéral Okiessi, ont offert au gouvernement des packs et bombonnes d’eau d’une valeur marchande de vingt millions de FCFA. Le directeur de NG Entreprise, Medard Limbouazeni a, après avoir remis le don, indiqué que ce geste n’est pas le premier, ni le dernier.

De son côté, le representant de la société Topshine, Haresh Thakur a offert des sacs de riz, pâtes, l’huile, boîtes de conserve et autres produits alimentaires d’un coût de cinq millions de FCFA. « Pour faire face à la pandémie du coronavirus, la société Topshine, spécialisée dans l’importation des produits de première nécessité, a décidé de faire ce geste en faveur des personnes démunies », a-t-il indiqué.

La ministre Antoinette Dinga-Dzondo a remercié les donateurs et rassuré que les produits reçus seront distribués aux familles vulnérables. « Au nom du chef de l’Etat qui a demandé que le gouvernement soit solidaire non seulement aux entreprises mais aussi aux personnes vulnérables, je vous dis grand merci pour cette contribution », a-t-elle déclaré.